Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Une 3ème chronique pour "La téléportation est un sport de combat 1"

 

L'article original est disponible sur le blog "Mille et une pages de LM"

 Merci à Cathy Le Gall. 


 

 

Le commentaire de Cathy : 
Le jour de son anniversaire Inès va voir sa vie totalement chamboulée, au travail, sa chef lui fait une réflexion de trop, ce qui fait déborder le vase et elle lui balance tout ce qu'elle a toujours gardé en elle et quitte le bureau. Dans un parc où elle s'est rendu pour retrouver son calme un homme étrange va lui offrir un bracelet magique, elle va pouvoir se rendre partout où elle le désire, mais que cache ce cadeau ? J'ai vraiment beaucoup aimé ce court roman de Sandra Ganneval, le thème du début est vraiment très bon, qui n'a jamais rêvé de dire ces quatre vérités à son boss et surtout qui n'a jamais rêvé de se rendre n'importe où d'une simple pensée, moi, j'adorerais. Je ne m'attendais pas du tout à la tournure qu'allait prendre cette histoire et les surprises, j'adore cela. Un roman avec beaucoup d'humour, d'imagination, intriguant également. Une plume très agréable, une écriture fluide et un univers que j'ai hâte de retrouver dans le deuxième round. Merci Sandra pour ce moment de lecture, Inès a réalisé plusieurs de mes fantasmes et j'en suis jalouse. Vivement le round 2.

Résumé : 
"Très drôle" "Round 1 : GÉNIAL !" "Original et rafraichissant" Imaginez. Un beau jour, vous craquez, vous dites ses quatre vérités à cette patronne qui vous harcèle depuis des années, puis vous démissionnez. Quelques heures plus tard, un homme mystérieux vous offre un cadeau merveilleux, un bracelet magique qui vous permet de vous téléporter là où vous le souhaitez en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. C’est l’aventure que vit Inès. Le matin de ses trente ans, une goutte d’eau bienvenue fait déborder le vase et réveille la douce et soumise jeune femme. Elle explose et claque la porte de l’entreprise dans laquelle elle occupe, officiellement, un poste de secrétaire de direction. Officieusement, elle est le bouc émissaire d’une responsable sans pitié qu’elle a surnommée « Derval la hyène ». Peu de temps après son coup d’éclat, un inconnu à l’allure inquiétante lui offre un bracelet. Il s’agit d’un bracelet magique qui lui permet de se rendre où elle le désire. Si, après une période d’adaptation, Inès nage dans l’euphorie, le bijou lui réserve bien des surprises et l’obligera à trouver en elle-même des ressources insoupçonnées afin de faire face à une série d’évènements pour le moins inattendus. J’ai voulu « La téléportation est un sport de combat » rythmé comme un épisode des Simpson. Le début ne laisse rien présager de la fin. Si vous voulez savoir d’où vient cette lampe d’Aladin d’un nouveau genre, si, comme l’une de mes lectrices de la première heure, Gabrielle, vous vous dites : « Je veux le bracelet ! », n’hésitez pas à rejoindre Inès et ses compagnes dans une folle aventure qui les conduira « vers l’infini et au-delà ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sandra Ganneval, écrivain indépendant

 

Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité et recevez la version PDF de mon recueil de nouvelles « De l’autre côté de l’écran »

 

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube

 

https://www.youtube.com/channel/UCED_Rvr-OGwG2GPkW_dHPRQ?view_as=subscriber

 

Abonnez-vous à ma page Facebook

 

https://www.facebook.com/SG1000000/

 

Suivez-moi sur Twitter

 

https://twitter.com/SandraGanneval?lang=fr

 



04/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres