Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Et toi ? C'est quoi, ton excuse ?

shield-417826_1280.jpg

 

Wayne Dyer est un écrivain américain qui a écrit un nombre conséquent de livres de développement personnel. Il a un côté mystique auquel je n’adhère pas forcément mais ce que j’apprécie chez lui, c’est, lors de ses conférences, son grand sens de l’humour et sa façon d’inciter à l’action.

 

Il a développé le concept de « pouvoir de l’intention ». Selon lui, avoir l’intention de faire quelque chose et s’y appliquer chaque jour, ne serait-ce qu’en pensée est déjà un premier pas décisif vers un objectif.

 

J’aime surtout la façon dont Wayne Dyer parle des excuses. Il y consacre un livre entier.

 

Les excuses.

 

Nous nous en trouvons toujours. Nous les déguisons afin d’y croire et de justifier notre inaction, notre manque de volonté et surtout notre peur.

 

Est-ce que vous avez envie de faire des vidéos pour parler de votre travail créatif ? Pourquoi vous ne le faites pas ? Quelles excuses vous donnez-vous ? Est-ce que vous trouvez que vous n’avez pas une jolie voix ? Est-ce que vous trouvez que vous n’êtes pas suffisamment beau ? Que vous avez un grand front (comme moi ;)) et que cela vous complexe ? Est-ce que c’est votre nez qui ne vous paraît pas être suffisamment fin ? Est-ce que ce sont vos dents qui ne sont pas assez blanches ou pas assez bien alignées ? Est-ce que ce sont vos cheveux qui ne vont pas ? Est-ce que c’est votre débit ? Trop lent ? Trop rapide ? Ou bien vos vêtements qui ne seraient pas assez élégants ? Ou votre équipement qui n’est pas assez pro ? Ou bien vous ne savez faire de montage vidéo donc hors de question de vous lancer là-dedans ? Bref, quelle est votre excuse pour ne pas vous lancer ?

 

Eh, bien, désolée de vous le dire mais aucune de vos excuses n’est valable, si vous pensez avoir quelque chose à partager que ce soit sous forme de texte, de vidéo ou d’audio, si vous pensez que cela pourrait être utile à quelqu’un, vous n’avez pas d’excuse, vous devez le faire.

 

L’âge n’est pas une excuse. La couleur de vos cheveux n’est pas une excuse. Votre élocution bonne ou mauvaise n’est pas une excuse.

 

Le philosophe Alexandre Jollien est handicapé, a une élocution laborieuse, ce qui ne l’empêche pas de donner des conférences et de partager son expérience et son savoir.

 

La couleur de peau n’est pas une excuse valable. Jamais. On ne doit pas dissimuler sa difficulté à faire les choses derrière ses origines ethniques. Jamais. Ce serait jouer le jeu de ceux qui bloquent l’évolution sociale, de ceux qui font de la discrimination au faciès, de la discrimination sur le nom de famille, ceux qui s’ingénient à maintenir un plafond de verre au-dessus de la tête de certaines personnes. Pas d’excuses.

 

On se retrousse les manches. Comme dit ma mère : on rentre le ventre, on serre les fesses (lol) et on avance !

 

Alors, quelle peur allez-vous dépasser aujourd’hui ?

 

 
 
Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager !
 

 

Sandra Ganneval, écrivain indépendant

Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité et recevez la version PDF de mon recueil de nouvelles « De l’autre côté de l’écran »

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube

https://www.youtube.com/channel/UCED_Rvr-OGwG2GPkW_dHPRQ?view_as=subscriber

Abonnez-vous à ma page Facebook

https://www.facebook.com/SG1000000/

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/SandraGanneval?lang=fr

 

 



27/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres