Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

En mode utopiste

utopia-199447.jpg!d.jpg

 

En mode utopiste, la faute aux vacances ;)

Bizarre, ce monde que nous avons créé.

Ce monde où l’on passe plus de temps loin des gens que l’on aime que près d’eux.

Ce monde où l’on doit vendre son temps contre de l’argent pour que notre temps semble avoir de la valeur.

Qui évaluera le prix d’un câlin, le temps passé à jouer avec ses enfants, le temps où l’on ne se sera pas précipité, où l’on aura pris le temps de prendre son temps ?

Il paraît qu’au Moyen-Âge, il y avait presque autant de jours fériés que de jours travaillés.

http://jeanmarieborghino.fr/3137-2/


Je me demande parfois comment on en est arrivé à la situation actuelle.

Métro, boulot, dodo.

Voiture, boulot, dodo.

Courir et le faire savoir.

Être speed et le faire savoir, courir, toujours, s’essouffler, s’épuiser, courir après le temps.

Le matin, qui emmène les enfants à l’école ? Et le soir, qui les récupère ?

Et le petit, la petite, quand il, elle est malade, qui l’emmène chez le médecin ? Qui prend ce temps-là ? Qui peut se le permettre ? Qui a des jours enfants malade ? Ah oui, cela n’existe que dans la Fonction Publique, ce genre de luxe, des jours pour être avec son enfant quand il est malade…

La vie de famille, c’est le truc en plus dans la semaine, le truc qu’on grignote, qui passe à l’as, pas le temps.

Et le temps pour les projets qui ne nous nourrissent pas encore mais auxquels on tient ?

Si tu veux écrire le soir, ben, tu passes moins de temps avec tes gosses, c’est sûr. Bon, ils ne t’en veulent pas, comment pourrais-tu leur interdire l’écran alors que tu tiens à être au moins ¾ d’heure devant, tous les soirs, à t’empiffrer de ton plaisir d’écrire ?

Et si on travaillait moins pour gagner notre pain quotidien comme disait l’autre ?

Vraiment moins.

À mi-temps.

Tous.

Et si on était payé comme si on travaillait à temps plein ?

Et si on taxait les transactions boursières, enfin, hein, la fameuse taxe Tobin, la taxe Robin des Bois ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Taxe_Tobin

Et si on le percevait, ce fameux revenu universel ?

Tous.

Et si on arrêtait de nous faire croire qu’on serait des fainéants si on bénéficiait de ce revenu ?

Dans une région très pauvre du Kenya, où l’on a tenté l’expérience, les familles achetaient en priorité… tenez-vous bien… de la nourriture et des produits d’hygiène. Cet argent leur a permis de laisser leurs enfants aller à l’école plutôt que de les faire travailler pour subvenir aux besoins de la famille. Avec le surplus, elles créaient un business qui leur permettait d’améliorer leurs conditions de vie.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/10/29/le-revenu-universel-teste-au-kenya-le-petit-coup-de-pouce-qui-peut-tout-changer_5376062_3212.html

Vous imaginez si, en Occident, nous avions du temps pour penser, pour réfléchir, nous informer ; du temps pour comprendre les choses plutôt que d’avaler tout cru ce que nous balancent les médias ; si nous avions du temps pour remettre le système en question, pour faire de la politique, nous investir pour que nous vivions dans un monde où l’air ne serait plus pollué par des particules fines et autres saloperies, un monde où l’on chercherait et où l’on trouverait des solutions afin d’arrêter de détruire notre planète, un monde où l’on ne serait plus à la merci des lobbies.

On mettrait en place des solutions pour sauver les abeilles au lieu de les regarder mourir en se disant d’un air vaguement concerné que si les abeilles disparaissent, l’humanité risque de disparaître avec elles.

Nous pourrions avoir une vision du monde sur le long terme plutôt que sur le court terme, prendre en mains l’avenir de notre pays, un avenir qui concerne toutes les personnes qui y vivent ; nous pourrions faire de la prévention ; nous pourrions réinventer l’école, celle dans laquelle on aurait vraiment envie que nos enfants aillent, une école qui favoriserait la coopération plutôt que la compétition, qui développerait la confiance en soi plutôt que le doute et la crainte de mal faire.

Si nous n’avions pas à nous inquiéter de l’argent, de payer les factures, de quoi nous préoccuperions-nous, en priorité ?

 

 

 

 

 

 

Sandra Ganneval, écrivain indépendant

Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube

https://www.youtube.com/channel/UCED_Rvr-OGwG2GPkW_dHPRQ?view_as=subscriber

Abonnez-vous à ma page Facebook

https://www.facebook.com/SG1000000/

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/SandraGanneval?lang=fr

 

 

 

 

 

 



01/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres