Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Inciter les gens à agir

 

Voici une tentative de traduction d’un article de Joe KONRATH, à retrouver en version originale dans The Newbie's Guide to Publishing (Everything a Writer Needs to Know), pavé génial, lecture inspirante pour les indépendants de tous pays. Une traduction en français par quelqu’un dont c’est le métier serait la bienvenue ! Avis aux amateurs !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais, me direz-vous, qui est Joe KONRATH ? Et là, hop, hop, sans complexes, je fais un copié collé wikipédien : « J. A. Konrath, né en 1970 à Skokie, Illinois, est un auteur américain de romans policiers et, sous le pseudonyme de Jack Kilborn, de quelques romans fantastiques d’horreur. Il a également signé quelques textes de science-fiction sous le pseudonyme de Joe Kimball. » Mais, ce n’est pas le plus intéressant, quand je vous aurai dit que ce Monsieur est un grand défenseur de l’autoédition et de l’autopromotion, qu’il est persuadé que les auteurs ont un rôle capital à jouer dans le marketing de leurs livres, que lui-même a atteint, voire dépassé le million de ventes et qu’il tient un blog passionnant comportant un nombre impressionnant d’articles consacrés à l’édition indépendante, vous comprendrez pourquoi je me mords les doigts d’avoir un niveau en anglais aussi désastreux.

 

 

 

 

 

Mais bon, il y a un proverbe qui dit « Ne laissez pas ce que vous n’avez pas vous empêcher d’utiliser ce que vous avez. » Donc, j’ai envie de partager ce que j’ai compris avec vous et je le fais !

 

 

 

"Aujourd’hui, je parle du lien de cause à effet et, spécifiquement, de ce que les auteurs peuvent faire pour inciter les gens à agir.

 

Les actions peuvent inclure de poster un commentaire sur votre blog, de s’enregistrer pour recevoir votre newsletter, d’acheter votre livre en ligne, de venir à l’une de vos dédicaces. Chaque fois qu’un auteur fait une suggestion que les gens suivent, c’est un appel à l’action réussi.

 

Première étape : Offrir

 

Quand vous êtes écrivain, ce n’est pas ce que vous vendez qui compte. Les gens n’aiment pas qu’on essaie de leur vendre des choses.

 

Ce qui compte, c’est ce que vous offrez. Et si vous m’avez déjà entendu parler auparavant, vous savez que les gens cherchent deux choses : l’information et l’amusement. Avant même que vous ne pensiez à essayer de motiver quelqu’un, vous avez d’abord besoin d’établir le fait que vous êtes là pour donner, pas pour prendre. Si vous offrez du contenu pertinent, cela rend la seconde étape plus facile.

 

Deuxième étape : Demander

 

Un appel à l’action implique une réelle demande. Cela signifie que vous devez demander à votre audience de faire quelque chose. Cela peut être acheter votre livre, mais ce n’est pas facile de faire quelqu’un – quelqu’un qui, il y a peu, était, peut-être, un total étranger – se séparer de 6,99, 13,99 ou 24,99 dollars.

 

Mais vous n’obtiendrez rien dans la vie à moins que vous ne le demandiez, donc demander, vous devez.

 

Être arrogant n’est pas une façon efficace de motiver les gens. Quand j’utilise la loi de cause à effet, je m’en tiens à ces trois techniques de base :

 

1.       Être amical

2.       Être drôle

3.       Souligner les bénéfices, pas les coûts

 

Être amical, c’est plus que juste sourire et dire des choses gentilles. Les gens repèrent les imposteurs. Vous devez être authentique.

 

Être drôle est plus difficile, parce que tout le monde ne rit pas de la même chose et quelques personnes n’ont pas le sens de l’humour. Mais, j’ai compris que si l’on fait rire les gens, cela les rend plus ouverts à la suggestion.

 

Les appels à l’action les plus efficaces que j’utilise impliquent des bénéfices immédiats. Concours, cadeaux, incitations, toute autre action qui apporte des bénéfices et ne représente pas un coût vous apporteront vos plus grands succès.

 

Troisième étape : Écouter

 

Le lien de cause à effet ne fonctionne pas à sens unique. Si vous voulez que les gens fassent ce que vous leur demandez, vous devez les écouter.

 

Savoir ce que les gens veulent signifie être attentif à leurs besoins. Chacun veut être écouté et le sujet sur lequel une personne est le plus susceptible de parler est elle-même. Feedback et dialogue sont essentiels et vous devez vous rendre accessible.

 

Quatrième étape : Facilité

 

Une fois que vous demandez quelque chose, faites qu’il soit facile pour les gens de faire ce que vous demandez. Si vous voulez des commentaires sur votre blog, qu’il soit facile de commenter. Si vous voulez que les gens s’inscrivent à votre newsletter, qu’il soit facile de la trouver sur votre site web, avec une boîte où les gens peuvent ajouter leur adresse mail. Si vous voulez vendre vos livres, ayez un lien visible qui propose différentes options d’achat.

 

Plus il est simple d’agir, plus les gens agiront.

 

Utilisons un exemple de la vie réelle, basé sur mon récent tour de blogs. Si vous venez juste de nous rejoindre, je suis apparu sur un blog différent chaque jour en mars pour promouvoir mon roman d’horreur, « Afraid ».

 

J’ai un site web où j’offre des divertissements gratuits. Vous pouvez y jouer à des jeux, regarder des vidéos et télécharger gratuitement des ebooks. Mon blog fournit des informations à propos de la publication et comporte plus 300 000 mots.

 

J’ai établi une base de fans sur les réseaux en offrant du bon contenu mis à jour. Les gens me recherchent.

 

Maintenant que j’ai un nouveau livre qui sort, je veux utiliser ce réseau que j’ai bâti pour m’aider à en vendre quelques exemplaires. Alors, j’ai demandé deux choses : « voulez-vous chroniquer mon nouveau livre ? » et « voulez-vous avoir un article invité de moi sur votre blog ? » Je l’ai fait en utilisant mon blog, ma newsletter et les réseaux sociaux.

 

Dans les deux cas, je demande que l’on passe à l’action. Pour les chroniques, j’ai offert des copies de mon livre. Pour les blogs, j’ai offert d’envoyer les lecteurs de mon blog vers les blogs que je visite, boostant le trafic sur ces sites.

 

Évidemment, je tire bénéfice de ces chroniques et de ces blogs invités, mais j’ai souligné les bénéfices que les gens reçoivent en m’aidant.

 

Je me suis rendu disponible pour que les gens entrent en contact avec moi, s’ils voulaient faire une chronique ou m’accueillir, alors ils écoutaient ce que je pouvais faire pour eux. Par conséquent, j’ai reçu quelques centaines d’emails de personnes qui voulaient participer.

 

Pour arriver à mes fins, j’ai envoyé un tas de livres gratuits, je me suis lié à tous les blogs et revues, et j’ai exhorté mes lecteurs à suivre les blogs que j’ai visités.

 

Gagnant/gagnant.

 

Les meilleurs appels à l’action sont toujours gagnant-gagnant. J’ai entendu dire que vendre, ce n’est pas vendre quelque chose à quelqu’un qui n’en veut pas. C’est découvrir les gens qui recherchent spécifiquement ce que vous avez à offrir.

 

Alors, maintenant, j’ai une question pour vous. Quelles autres techniques avez-vous trouvées qui marchent pour motiver les gens ?"

 

Mes livres



22/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres