Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Gabriel Ronan

 

Bonjour à tous ! La seconde victime des interviews express de Sandra est Gabriel Ronan, auteur que j’ai découvert grâce au groupe Facebook dont il est l’administrateur avec Juliette Paradiso « E-book - Collectif d'échange Auteur/Lecteur ». Des groupes Facebook pour les auteurs indépendants, il y en a énormément mais c’est le premier que je découvre où les administrateurs et les membres sont aussi actifs. Du coup, ça m’a donné envie de me remettre aux interviews d’auteur.e.s sur mon blog Rigolant

 

Et maintenant, je vous invite à découvrir un auteur généreux, plein d’humilité, d'humour et d’envie de partager. Enfin, c’est ce que je lis à travers les lignes. Je pense que vous serez d’accord avec moi.

 

1. Si tu voulais faire de moi ta plus grande fan, comment me présenterais-tu ton parcours d’auteur ? Attention, ça peut mal finir (voir « Misery » de Stephen King).

 

- Un parcours d’auteur ? Pas facile comme question… Alors mettons qu’un jour, il y a quelques années (dans une galaxie très lointaine…), je me suis dit, comme beaucoup d’entre nous finalement, qu’il fallait laisser une trace de notre passage ici-bas. J’ai tout un historique de vie et « pro » sur le sujet, mais on n’aura pas assez d’une page web pour en parler…

Alors j’ai commencé à écrire quelques mots, qui sont devenus des pages et des pages, et je me suis dit bêtement « ben tiens, c’est assez original comme aventure finalement, ça peut intéresser des gens »… et… pas du tout…

Voilà comment est né « Sky Letters », qui n’a absolument pas rencontré de succès, parce que pas à la mode, un peu « massif », et pour plein de raisons encore… Pour être honnête, je dirais que j’adore raconter des histoires, alors je ne le fais peut-être pas parfaitement bien, mais en tout cas, ceux qui s’y intéresseront, je l’espère, y trouveront quelque chose d’intéressant, de nouveau…

En toute objectivité (bien sûr), c’est (de très loin) mon meilleur bouquin !

 


2. Peux-tu te définir en tant qu’auteur ? Tu as droit à 7 adjectifs (tu peux faire des phrases si tu veux, oui, je sais, je suis trop gentille).

 

- Honnête, parce que j’écris ce que je pense, quitte à froisser parfois...

- Humble, j’espère même si c’est évidemment difficile de se définir soi-même comme « humble ». En tout cas, j’accepte que ça puisse ne pas plaire, que ça puisse être mauvais, mal compris parce que mal expliqué…

- Passionné, par tout ce que je fais, par ma famille, mes enfants, mon boulot, mes bouquins… Tout ça cumulé me permet de dire que je fais les choses bien parce que je les fais avec le cœur.

- Curieux, il faut l’être, absolument. Rien de pire que la monoculture (l’ostréiculture aussi, mais juste parce que je suis allergique aux fruits de mer...)

- Angoissé et terriblement défaitiste… Oui, je sais, ça fait deux, mais en même temps, ça va ensemble. Par contre, je pense qu’une fin doit être une belle fin...

- Feignant, parce qu’à 6 je m’arrête…

 

3. Qui est ton auteur préféré et pourquoi ?

 

- Shakespeare… Oui, ça fait très prout-prout un type qui aime bien lire du Shakespeare avec un verre de cognac et des notes de Miles Davis… C’est très « cliché », mais j’adooooore. Ca me repose, c’est une bulle, et je redécouvre à chaque fois de nouvelles choses dans Shakespeare, dans le cognac, et dans le jazz… génial...

 

4. Écris-tu sous ton vrai nom ou utilises-tu un pseudonyme ? Si tu utilises un pseudo, pourquoi ?

 

- Très simple, un pseudo pour deux raisons : la première est que mon travail m’oblige à un certain devoir de réserve, et la deuxième parce que je suis comme beaucoup d’entre nous, laissant une part de ma personnalité dans mes livres...

 

5. Pourquoi as-tu choisi l’autoédition ?

 

- Pour la liberté évidemment. La liberté d’écrire quand on veut, ce qu’on veut. Et évidemment aussi, je rêverais d’être publié, bien sûr, parce que c’est aussi un aboutissement et une forme de reconnaissance. On m’a toujours dit que le travail paye, alors... je travaille… je travaille...

 

6. La promotion, le nerf de la guerre pour un autoédité. Comment procèdes-tu pour promouvoir tes ouvrages ? As-tu des astuces à partager ?

 

- Aucune astuce. Je suis très mauvais dans le domaine, mais comme dirait Arnold Schwarzenegger dans les Jumeaux (ça c’est de la référence), « I’m a quick learner »… Donc, je sonde, je questionne, je demande, et j’essaie d’apprendre le plus possible. Pour l’instant je me limite à Facebook, chaque chose en son temps, c’est déjà difficile quand on a beaucoup d’occupations autour… Mais les choses évoluent… très vite… Si j’ai un seul conseil à donner ? Ecouter les autres, ceux qui savent comme ceux qui ne savent pas, on en a toujours à apprendre !

 

7. Si tu étais un super héros ou une super héroïne, tu serais ?

 

Si je devais répondre ça à un concours de Miss Monde, je dirais Gandhi… Mais là, je serais Super Gambas ! Plus fort que tous les autres réunis, et avec un gros gros sens de l’auto-dérision ! (et puis la Gambas, c’est la classe!)

 


 

Eh bien, "Namasté", Super Gambas ! (J'ai cherché une image du Gambas masqué mais il maintient son identité secrète totalement secrète, du coup, tu vas être obligé d'assumer de passer pour un grand sage Langue tiréeClin d'œil).

 

J’espère que cette interview vous donnera envie de découvrir les œuvres de Gabriel.

 

Pour ma part, j’ai lu « Le chien est mort à Calig », en voici ma chronique en vidéo :

 

https://youtu.be/A4SrF8HcKOc

 

 

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager Clin d'œil

 

Sandra Ganneval, écrivain indépendant

Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité et recevez la version PDF de mon recueil de nouvelles « De l’autre côté de l’écran »

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube

https://www.youtube.com/channel/UCED_Rvr-OGwG2GPkW_dHPRQ?view_as=subscriber

Abonnez-vous à ma page Facebook

https://www.facebook.com/SG1000000/

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/SandraGanneval?lang=fr

 

 



05/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres