Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Est-ce une bonne idée d'écrire plusieurs livres à la fois ?

 

Est-ce une bonne idée d’écrire plusieurs livres à la fois ?

 

Au moment où j'écris cet article, j'ai terminé depuis quelques jours la première phase de relecture du 3ème tome de "La téléportation est un sport de combat". Je laisse reposer mon texte durant six semaines et la question pourrait être : et alors, pendant six semaines, tu n'écris plus ? Eh bien, non, durant ces six semaines, je continue à écrire et j'en profite pour m'éparpiller et travailler sur plusieurs projets à la fois.

 

Cela paraît, à certaines personnes, une idée un peu folle mais se lancer dans l’écriture de plusieurs livres à la fois peut être un sacré avantage.

 

1. Quand on se dit écrivain, oui, on se dit écrivain, on peut, on a le droit, car il n’y a pas de diplôme qui vous estampille écrivain. Vous pouvez autoriser un éditeur à vous accorder ce titre mais vous pouvez aussi vous l’accorder vous-même. Oui, je sais, en lisant ces phrases, certains pousseront des cris et grinceront des dents Clin d'œil.

 

Donc, quand on se dit écrivain, la meilleure technique de promotion que l’on peut mettre en place, la meilleure preuve sociale que l’on peut apporter, c’est l’écriture du roman suivant et sa parution. Si vous en avez plusieurs sur le feu, c’est encore mieux.

 

2. Plus on écrit, mieux on écrit ; plus on écrit, plus facilement on écrit. On acquiert des automatismes, de la technique, du savoir-faire et on est de moins en moins sujet au syndrome de la page blanche.

 

3. Pour parvenir à écrire plusieurs romans à la fois (on passe de l’un à l’autre en réalité), il suffit de noter ses idées de roman ou de nouvelle dans un petit carnet ou dans un cahier et on commence à les mettre en forme de manière détaillée ou pas et on démarre l’écriture. Il suffit de voir ça comme un exercice.

 

4. Quand l’un est terminé, on passe au suivant, sans transition puisqu’il est déjà en cours.

 

5. On peut alimenter son blog avec l’écriture du roman suivant, on a du contenu à proposer, des extraits, ses avancées, ses recherches.

 

6. Écrire plusieurs romans à la fois, c’est ce que font les auteurs américains les plus prolifiques (Nora Roberts, Danielle Steel, James Patterson à ses débuts). On les aime ou on ne les aime pas. Le jugement n’est pas mon propos. Ce sont des stakhanovistes de l’écriture et cela explique, pour une bonne part, leur succès.

 

7. Écrire plusieurs livres à la fois est un défi qui alimente votre légende personnelle. C’est un exercice intellectuel intéressant. Cela oblige à faire travailler sa mémoire. Cela évite la lassitude.

 

La créativité ne fonctionne pas de façon linéaire. C’est parfois un peu comme lorsque l’on cherche à retrouver un mot. Il suffit de penser à autre chose pour que le mot nous revienne en mémoire. Pour moi, passer d’un texte à un autre me permet, paradoxalement, de libérer de l’espace mental et d’éviter les blocages.

 

Et vous ? Combien de livres avez-vous sur le feu ?

 

 

 

Sandra Ganneval, écrivain indépendant

Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité et recevez la version PDF de mon recueil de nouvelles « De l’autre côté de l’écran »

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube

https://www.youtube.com/channel/UCED_Rvr-OGwG2GPkW_dHPRQ?view_as=subscriber

Abonnez-vous à ma page Facebook

https://www.facebook.com/SG1000000/

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/SandraGanneval?lang=fr

 

 

 

 

 



16/07/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres