Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Eric Althier


 

Bonjour à tous, je suis très heureuse de vous accueillir pour une nouvelle interview expresse sur mon blog.

 

J’ai le plaisir d’interviewer un super héros très discret, on ne le voit même pas (pour comprendre, allez à la question 7), il s'agit Éric Althier dont j’ai lu le livre « Climax, in cauda venenum ». C'est son premier roman. Voici ce que j’ai pensé de ce voyage d’un genre particulier :

 

J’ai embarqué dans le train fantôme de Eric Althier et j’ai été bluffée !

Au début, j’ai trouvé son récit angoissant et déprimant. D’ailleurs, je me suis dit que si ça continuait comme ça, vu mon état d’esprit, je n’étais pas sûre de poursuivre. Ensuite, j’ai été désarçonnée. Et puis, je me suis rendue compte qu'il m'avait baladée, à me faire me demander ce qui était vrai, ce qui était faux, où il voulait m’emmener jusqu’au point de sentir une sorte d’agacement. Ensuite, de nouveau, l’histoire a basculé et m'a prise aux tripes. Folie ? Réalité ? Un Faust revisité ? Superbe travail ! Bravo à l'auteur ! Ce récit m’a beaucoup angoissée et a provoqué en moi des émotions fortes, c'est ce que je demande à un auteur. Son écriture est maîtrisée, son vocabulaire est riche sans être pédant, avec de belles références, beaucoup de connaissances, d'érudition qu'il distille juste comme il faut. Son livre fait partie de ceux que l’on a envie de relire pour en saisir toutes les nuances. De belles images et en plus on voyage. Il y a, dans ce récit, un côté désabusé, un ton amer qui finit par être séduisant et des effets de styles originaux. Je le recommande vivement.

 

 

Je vous invite maintenant à découvrir cet auteur qui, je l'espère, nous prépare un second bébé de papier.

 

1. Si tu voulais faire de moi ta plus grande fan, comment me présenterais-tu ton parcours d’auteur ? Attention, ça peut mal finir (voir « Misery » de Stephen King).


Difficile pour moi d’employer le mot « parcours » vu que c’est mon tout premier roman. Disons que je suis au début du chemin. Ce qui n’est déjà pas si mal. La route est longue. Donc, pour le moment, si je dois faire de toi ma plus grande fan, je te dirai seulement de lire mon prochain livre !
(Ne t’inquiète pas. Même si mon roman part loin dans les méandres de la pensée des gens, je n’en suis pas arrivé à Misery du « Dieu King » !)

2. Peux-tu te définir en tant qu’auteur ? Tu as droit à 7 adjectifs (tu peux faire des phrases si tu veux, oui, je sais, je suis trop gentille).

Déjà 7, c’est mon chiffre porte-bonheur. Alors pour commencer, je dirais musicien, car écrire pour moi, c’est de la musique, des gammes. Cela peut être chantant également. C’est surtout un rythme afin de tenir les lecteurs en haleine. Donc oui, pratiquant la guitare, je peux dire que je suis musicien. Ensuite, je suis un peu adolescent. Car il faut toujours garder une part d’innocence en soi lorsque l’on part dans une belle aventure comme l’écriture. Il faut être perché, également. Surtout pour écrire des thrillers. Être trop cartésien n’est pas conseillé pour ce genre d’écriture. Que dire de plus ? Je vais en dire deux en même temps. Assidu et rêveur. Cela me correspond bien, je pense. Les écrits sur une page et la tête dans les étoiles. Je dirai aussi Passionné de lecture. Je dévore beaucoup de livres. De toute façon, on ne peut pas écrire, si on ne lit pas, c’est bien connu. Pour finir, je pense avoir pas mal d’humour. Enfin, c’est ce que l’on me dit souvent. Avoir de la dérision autant que de l’autodérision est essentiel pour faire passer certains messages aux lecteurs.

3. Qui est ton auteur préféré et pourquoi ?

Sans hésiter, Paul Auster. Le premier roman que j’ai lu de lui était Leviathan. Une claque. J’adore son style, son humour pince-sans-rire. Sa plume est magnifique, fluide. C’est lui qui m’a fait vraiment aimer New York. Il adore sa ville et il en parle à la perfection. J’aime l’homme aussi. C’est quelqu’un qui respire livre et qui parle livre comme jamais. J’ai d’ailleurs écrit une nouvelle sur lui qui s’intitule sobrement « L’hommage à Paul ».

4. Écris-tu sous ton vrai nom ou utilises-tu un pseudonyme ? Si tu utilises un pseudo, pourquoi ?

J’utilise un pseudonyme. J’avais ce nom en tête depuis un moment. Un peu comme une ritournelle enivrante. Et je me suis toujours dit que le jour où j’écrirais mon premier roman, j’utiliserais ce pseudo.

5. Pourquoi as-tu choisi l’autoédition ?


Pour deux raisons. Premièrement, parce que je n’avais pas réussi à toucher le graal d’un contrat d’édition « classique ». Donc, je me suis retourné tout naturellement vers le « débrouille-toi tout seul », et deuxièmement, parce que je voulais être le seul maître à bord de mon « bateau livre ».

6. La promotion, le nerf de la guerre pour un autoédité. Comment procèdes-tu pour promouvoir tes ouvrages ? As-tu des astuces à partager ?

Non, je n’ai pas d’astuce. Car comme je l’ai dit précédemment, je débute dans l’autoédition donc je n’aurai pas de conseils à donner. Je pense que je fais comme tout le monde, c’est-à-dire, les amis, les réseaux sociaux - Facebook et Instagram en particulier -, les services de presse sur Internet et bien entendu, le bouche-à-oreille.

7. Si tu étais un super héros ou une super héroïne, tu serais ?

L’homme invisible. Comme ça, je pourrais entrer chez les gens et voir leur réaction à la lecture de mon livre.

 

Merci, Éric, d'avoir pris le temps de répondre à mes questions. Mais, où est-il ? Incroyable ! Il a disparu ! Clin d'œil

 


https://www.flickr.com/photos/tonechootero/4447974015

 

 

 

 

Sandra Ganneval, écrivain indépendant

Abonnez-vous à mon blog pour suivre mon actualité et recevez la version PDF de mon recueil de nouvelles « De l’autre côté de l’écran »

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube

https://www.youtube.com/channel/UCED_Rvr-OGwG2GPkW_dHPRQ?view_as=subscriber

Abonnez-vous à ma page Facebook

https://www.facebook.com/SG1000000/

Suivez-moi sur Twitter

https://twitter.com/SandraGanneval?lang=fr

 

 

 

 

 

 

 



22/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres