Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Ca se passe ici, et ailleurs...

 

 

"Près du centre commercial bordant la place d’Italie, un groupe de clochards étaient assis, serrés les uns contre les autres, sur et sous de vieilles couvertures militaires, se passant la bouteille de rouge comme s’il s’agissait d’un joint." SOS Flemmards, Sandra Ganneval, Sandra Ganneval éditions, 2011

 

 

 

 

 

 

 

"Agacé d’être en retard alors qu’il avait pris toutes les dispositions pour ne pas l’être, il descendit du tramway pour se retrouver au beau milieu d’une cité grise et déprimante malgré le ciel bleu." SOS Flemmards, Sandra Ganneval, Sandra Ganneval éditions, 2011

 

 

 

 

 

 

 

"Il entra dans l’agence par la porte principale en verre et métal autour de laquelle s’étalaient des graffitis dont certains étaient des ennemis déclarés de la grammaire et de l’orthographe : « le chomage, il et passer par mois » en référence à une publicité des années 90 sur le SIDA, « l’ANPE, c’es merdic »." SOS Flemmards, Sandra Ganneval, Sandra Ganneval éditions, 2011

 

 

 

 

 

 

 

"La tour Montparnasse, parée de lumières, se dressait dans la nuit hivernale en une sorte de phare surréaliste." SOS Flemmards, Sandra Ganneval, Sandra Ganneval éditions, 2011

 

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le commenter et à le partager. Merci de votre visite !

 

 

 

 

 

 Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

 

 



02/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres