Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

7 bonnes raisons de découvrir "A l'eau de rose et de vaisselle"

À l’eau de rose et de vaisselle - 108x1748 - plus marge 1cm.jpg

 

 

1. « A l’eau de rose et de vaisselle » a été écrit avec amour. Commencé en 2009, il a été jugé par
son auteur suffisamment au point pour être offert au public en 2013.

 

2. « A l’eau de rose et de vaisselle » a été corrigé avec attention par un correcteur professionnel :
Denis Hugot, http://relecteur.synthasite.com

 

3. Si vous achetez « A l’eau de rose et de vaisselle », l’auteur pourra peut-être se payer (enfin !) ces
fameuses  vacances... dans un camping 5 étoiles.

 

4. Vous allez découvrir un roman publié en édition à la demande. L’édition à la demande est une alternative à l’édition traditionnelle. Il n’y pas de stock, le livre n’est édité qu’au moment de la commande, donc les forêts sont épargnées, de plus le livre est également proposé en version numérique à un tout petit prix. Autre avantage qui est aussi une gageure, l’auteur s’occupe de tout de A à Z : écriture, mise en page, création de la couverture, promotion. Liberté et indépendance sont donc au rendez-vous ainsi que la garantie de profiter pleinement des fruits de son travail… si bien sûr, l’ouvrage trouve son public.

 

5. Ce livre ne fait aucune promesse qu’il ne saurait tenir.

 

6. Ce livre vous permettra de découvrir l’univers d’un nouvel auteur.

 

7. Je l’avoue, ado, je me suis gavée de romans à l’eau de rose. Harlequins de la collection du même nom. C’était une vraie drogue. Et, je dois le dire… ces lectures m’ont donné envie d’écrire MON roman à l’eau de rose. A l’eau de rose… trouble. A l’eau de rose et de vaisselle. Plus osé que ceux que je lisais. Avec une héroïne mois stéréotypée, à dire vrai, je l’espère, pas stéréotypée du tout, d’ailleurs. Et un héros avec plus d’épaisseur qu’une feuille de papier.

 

Je m'adresse à celles qui en lisaient il y a quelques années, vous vous souvenez, dans les romans à l’eau de rose, l’héroïne était d’une blancheur immaculée autant de peau que d’âme. Dans mon préféré, elle avait même été élevée au couvent. Blonde, amoureuse d’un homme de 10 à 20 ans plus âgé qu’elle, riche, parfois brutal, voire même violent, un homme, un vrai, un dur, un macho. A la fin du roman, il tombe à ses pieds, le cœur débordant d’amour et elle lui pardonne tout. Et s’ils vont au lit avant la déclaration finale, ce ne sera jamais sans être passés devant Monsieur le Curé.

 

Alors, depuis des années, j’ai envie d’écrire mon propre roman à l’eau de rose, un ouvrage qui trahit librement, comme dirait l’autre, ceux que j’ai tant lus.

 

Voilà, c’est chose faite.

 

Je vous invite à en lire le premier chapitre et s’il vous plaît, à découvrir le livre entier, bien sûr.

 

Merci de votre attention.

 

Bonne lecture.

 

A bientôt.

 

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le commenter et à le partager. Merci de votre visite !

 

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.10,26 euros pour la version papier

 

Egalement disponible Sur Amazon kindle



18/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres