Sandra Ganneval, l'autoédition, le choix de la liberté

Comment ne pas commencer une histoire

Voici une tentative de traduction d’un article de Joe KONRATH, à retrouver en version originale dans The Newbie's Guide to Publishing (Everything a Writer Needs to Know), pavé génial et lecture inspirante pour les indépendants de tous pays et à cette adresse. Une traduction en français par quelqu’un dont c’est le métier serait la bienvenue ! Avis aux amateurs !

 

 

Mais, me direz-vous, qui est Joe KONRATH ? Et là, hop, hop, sans complexes, je fais un copié collé wikipédien : « J. A. Konrath, né en 1970 à Skokie, Illinois, est un auteur américain de romans policiers et, sous le pseudonyme de Jack Kilborn, de quelques romans fantastiques d’horreur. Il a également signé quelques textes de science-fiction sous le pseudonyme de Joe Kimball. » Mais, ce n’est pas le plus intéressant, quand je vous aurai dit que ce Monsieur est un grand défenseur de l’autoédition et de l’autopromotion, qu’il est persuadé que les auteurs ont un rôle capital à jouer dans le marketing de leurs livres, que lui-même a atteint, voire dépassé le million de ventes et qu’il tient un blog passionnant comportant un nombre impressionnant d’articles consacrés à l’édition indépendante, vous comprendrez pourquoi je me mords les doigts d’avoir un niveau en anglais aussi désastreux.

 

Mais bon, il y a un proverbe qui dit « Ne laissez pas ce que vous n’avez pas vous empêcher d’utiliser ce que vous avez. » Donc, j’ai envie de partager ce que j’ai compris avec vous et je le fais !

 

Dans cet article, Joe Konrath disserte de la meilleure façon, selon lui, de ne pas commencer une histoire. Objectif : ne pas céder à la facilité et faire entrer le lecteur dans le vif du sujet, le plus rapidement possible pour lui donner envie de tourner les pages et de poursuivre sa lecture jusqu'au bout.

 

"Pour ne rien vous cacher, je suis de mauvaise humeur. En quelques jours, j’ai lu une centaine de nouvelles. Je suis juge, payé pour un grand concours et je dois rendre mon verdict. C’est de voir les mêmes erreurs dans ces histoires qui m’a mis de mauvaise humeur, de les voir encore et encore, et encore et encore et ENCORE ET ENCORE…

 

 

Alors, pour le bénéfice du monde des auteurs débutants, et pour me sauver de douleurs futures si jamais je juge de nouveau un concours, s’il vous plaît, prenez à cœur ce qui suit :

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE EN PARLANT DE LA MÉTÉO

 

 

Oui, vous pouvez travailler le temps dans une scène. Mais, je me fiche qu’il fasse 18 degrés un matin de printemps, et si vous en faites votre première phrase, vous ne serez pas publié.

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE EN DÉCRIVANT UN PERSONNAGE

 

 

Votre protagoniste peut s’appeler Bon McTestes, être né dans le Sunndydale, dans Ohio , en 1967, mais vous devez intégrer cela dans le corps de votre histoire, pas le mettre dans la première phrase. Mieux encore, ne le travaillez nulle part.

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE EN VOUS ADRESSANT AU LECTEUR

 

 

« Vous n’allez jamais croire ce qui s’est passé le 2 juillet 1943. » Vous avez raison. Je ne le croirai pas parce que je viens juste d’arrêter de lire.

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE AVEC UNE PRÉMONITION

 

 

« Phil Assmaster ne savait pas qu’il allait mourir aujourd’hui. » Mais Joe Konrath sait que vous n’allez pas gagner ce concours.

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE PAR LE RÉVEIL DU PROTAGONISTE

 

 

Franchement, cela m’a choqué que tant d’histoires commencent ainsi. Plus que tout autre procédé, je vous déconseille celui-ci. C’est une façon rapide de faire le lecteur tomber de sommeil.

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE AVEC DES CLICHÉS

 

 

Il était une fois. Il y a longtemps. C’est une histoire vraie. Beurk. La prochaine fois, sauvez-moi de l’ennui et mettez cette histoire dans votre propre poubelle.

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE AVEC UNE DESCRIPTION DE LIEU

 

 

« Moronville, Ohio était un ville de 8371 habitants originellement fondée en 1872 par les Quakers. » Espérons que ces Quakers ont un pistolet et qu’ils me tueront.

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE EN DISANT

 

 

« Josh se sentit épouvantable. » Vraiment ? Comment suis-je supposé visualiser cela ? Peut-être que je vois le mal d’estomac de Josh, son cœur palpiter, et le trou où son cœur est supposé être. Si

j’imagine ça, peut-être que vous devriez le faire aussi et l’écrire de cette façon.

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE PAR UNE DESCRIPTION

 

 

Peu importe que vous décriviez une personne, un lieu, un objet, une époque, ou quoi que ce soit d’autre. Je veux lire du conflit, pas des mots de remplissage.

 

 

N’UTILISEZ PAS DES MOTS DE REMPLISSAGE

 

 

Forcez-vous à réduire le nombre de vos adverbes et la moitié de vos adjectifs. Tuez aussi toutes les attributions de locuteur autre que « dit » ou « demanda. »

 

 

NE COMMENCEZ PAS UNE HISTOIRE PAR UN PROLOGUE

 

 

Votre nouvelle n’a pas besoin d’un prologue. Votre roman non plus, probablement.

 

 

N’UTILISEZ PAS DE POINTS D’EXCLAMATION !

 

 

Surtout pas une liasse de points !!!!!!!!

 

 

N'UTILISEZ PAS LE MEME P….. DE MOT DEUX FOIS DANS LE MEME P….. DE PARAGRAPHE

 

 

Vous avez compris p….. ?

 

 

LA GRAMMAIRE ET L’ORTHOGRAPHE DOIVENT ÊTRE PARFAITES

 

 

Si vous ne vous en souciez pas, pourquoi le ferai-je ? Lire des dialectes est aussi très ennuyeux.

 

 

Et pour finir :

 

 

NE FAITES PAS D’UN ANIMAL VOTRE PERSONNAGE PRINCIPAL

 

 

Jamais.

 

 

Y a-t-il des exceptions à ces règles ? Bien sûr. Il y a toujours des exceptions. Mais je n’en ai jamais vu aucune dans les 2000 histoires que j’ai dû subir.

 

 

Et puis, pour l’amour de tout ce qui est bon, utilisez Arial, Courier ou Times New Roman, taille 12, un espace double, des marges d’un pouce, et identifier chaque paragraphe mais n’ajoutez pas d’espace supplémentaire entre eux.

 

 

Discours emphatique : Ignorez ceci ou courez à votre perte.

 

 

Maintenant, je vais prendre un bourbon et récurez mes yeux et mon cerveau avec de la limaille de fer.

 

 

 

Si cet article vous a plu, ne soyez pas égoïste, partagez-le !

 

 

 

 

Mes livres

 



10/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres